02 juin

PREMIER PODIUM DE LA SAISON

GRAND PRIX DE DETROIT – 30/31 MAI

04CJ4101Une semaine après s’être illustré aux célèbres 500 Miles d’Indianapolis en bouclant le deuxième plus grand nombre de tours en tête de cette édition, Simon Pagenaud avait rendez-vous avec le Grand Prix de Detroit disputé en deux manches (samedi et dimanche). Cinquième sur la grille de départ de la première course, le Poitevin signait son premier podium de la saison grâce à une stratégie bien inspirée au fil d’une course perturbée par les conditions météorologiques. Après la pluie, une accalmie permettait aux concurrents de chausser des gommes slicks. Type de pneus que Simon Pagenaud conservait plus longtemps que la plupart de ses adversaires alors que la pluie refaisait son apparition. Lorsqu’il effectuait à son tour le changement de gommes, au 40ème tour, le pilote de la Dallara Chevrolet n°22 aux couleurs PPG Automotive s’assurait la 3ème marche du podium (son meilleur résultat depuis son arrivée au sein du Team Penske) avant que l’épreuve soit stoppée prématurément au 47ème des 70 tours prévus à cause du violent orage frappant la ville de Detroit. Pour la seconde course du week-end, la grille de départ était établie selon les position au championnat en raison de qualifications n’ayant pu être menées à terme à cause, de nouveau, des mauvaises conditions météorologiques. Ainsi, alors qu’il s’était qualifié 2ème de son groupe, c’est finalement de la 8ème position que Simon s’élançait. Bien parti pour terminer dans le Top 5, Simon se classait finalement 14ème.

CaptureSimon Pagenaud :« Je ne remercierai jamais assez mon équipe pour l’excellente stratégie mise en place dans la première course. C’était très risqué car nous ne savions pas quand la pluie allait revenir. Nous ne pouvions que regarder le radar. Nous sommes restés un peu plus longtemps en piste avec les pneus slicks, puis avons effectué le changement au moment idéal pour finalement décrocher mon premier podium avec l’équipe Penske. Dans la seconde course, nous partions 8ème avec une monoplace réglée pour une piste sèche. Malheureusement, la piste n’a pas séché suffisamment rapidement. Lorsque cela a finalement été le cas, nous étions à notre meilleur niveau et en mesure de terminer dans le Top 5. Mais les neutralisations de la fin de course en ont décidé autrement. J’ai désormais hâte d’être au Texas pour la prochaine manche le week-end prochain. »

Commentaires

commentaires

Powered by Facebook Comments

0

Création par Mediadi 37 - création de sites internet à Tours